Goutte froide de passage mercredi
Nouvelle pulsion nordique en fin de mois ?

Article rédigé le Lundi 14 Mars 2016 par devagate - Dernière mise à jour le Mardi 15 Mars 2016
 
 

Alors que nous sommes à l'heure actuelle sous l'influence d'un flux continental, permettant une hausse du mercure en journée sous l'effet du réchauffement diurne, nous allons assister ce mercredi 16 au passage express d'une goutte froide venue d'Europe Centrale (schéma 1, altitude de la tropopause). En quelques heures, les températures à 1500m d'altitude en atmosphère libre (c'est à dire sans influence des conditions de surface) vont ainsi perdre quasiment 10°C !  (voir le second graphique).

Dans la moitié sud, cette goutte froide générera des remontées humides qui, en raison de la masse d'air en présence, devraient apporter des chutes de neige jusqu'à basse altitude sur les Cévennes, les Alpes-du-Sud et les Pyrénées Orientales, vous pouvez retrouver plus de détails sur cet événement dans notre actualité de ce matin : MERCREDI À VENDREDI : VERS UN TEMPS INSTABLE SUR LES RÉGIONS MÉRIDIONALES ! ainsi que dans nos prévisions ville par ville actualisées plusieurs fois par jour. Nous ne manquerons pas également de faire un bulletin détaillé de cet événement dès demain soir.

Cette goutte froide se dissipera rapidement sur l'Atlantique dès jeudi et laissera la place à un marais barométrique permettant à la masse d'air en place de se radoucir progressivement.

Une nouvelle pulsion froide, plus massive que celle du 16 Mars car liée à de grands mouvements atmosphériques, pourrait toutefois nous concerner lors de la dernière semaine du mois, c'est en tout cas ce qui ressort sur les modèles déterministes et ensemblistes du jour.

Une dépression se creusant le long de la côte est des Etats-Unis devraient en effet advecter de hautes valeurs de géopotentiel en direction du Groenland, formant un puissant anticyclone d'altitude entre le Groenland et l'Irlande, forçant les dépressions situées sur son flanc est à glisser vers le sud, en direction de l'Europe Occidentale et Centrale, amenant un flux de tendance nord, frais et humide sur ces régions.

Cette prévision n'est toutefois qu'une tendance qui devra être affinée au fil des jours, en effet il ne s'agit pour l'instant que d'un signal global indiquant que la circulation atmosphérique a de bonnes probabilités d'être ondulatoire à cette date et que le flanc oriental de l'ondulation (donc le flux nordique) a de bonnes chances de concerner l'Europe Occidentale et Centrale.

Le temps sensible, qui est ce qui nous préoccupe en premier lieu, dépendra de nombreux réglages :

- la puissance de l'ondulation en direction du Groenland, plus elle sera massive et durable et plus, potentiellement, elle draînera de l'air froid sur la France

- sa localisation exacte, une ondulation plus à l'est (ce qui est un classique) pourrait nous faire passer à côté de cette pulsion froide, qui du coup ne concerneait que l'Europe Centrale

Toujours est-il que nous pouvons aujourd'hui avec quasi certitude annoncer qu'il n'y aura pas, comme c'est arrivé ces dernières années, de grandes vagues de douceur durant ce mois de Mars 2016 !

N'hésitez pas à consulter les modèles numériques de prévision dans notre rubrique : modèles météo




Mots clés : analyse, météo
Dans Actualités » Prévisions
 
 

Sur le même sujet

Commentaires